BANDE ANNONCE

Royan, la Professeure de français

 

de Marie NDiaye

 

mise en scène  Frédéric Bélier-Garcia 

 

Avec Nicole Garcia

TDV_100x150_ROYAN-VIGNETTE.jpg

RÉSUMÉ : 

Nicole Garcia défie les spirales de la vertigineuse introspection d’une enseignante. Des dénis à l’aveu.

Une sourde violence hante l’entrée déserte de l’immeuble où vit Gabrielle, la professeure de français; elle sent que, là-haut, sur son palier, l’attendent les parents de Daniella, l’adolescente de sa classe qui s’est suicidée; à laquelle, peut-être, elle n’a pas su prendre garde. Elle ne veut ni leur parler, ni se sentir compassionnelle, ou coupable. Figée sur place, elle entame une re-visitation de sa propre vie, elle, la môme d’Oran qui s’est construite afin que rien ne puisse jamais la « saisir au dépourvu ». Et voici qu’à Royan, elle s’est sentie mise en pièces dans ce champ de dévoration qu’est une salle de classe, et ce, en un jeu de miroirs fantasmé avec le physique et le mal-être de Daniella. Seule, mais peuplée d’ombres et de mots, Nicole Garcia, pour laquelle Marie Ndiaye écrivit ce texte, porte haut la fragilité, le souci de vérité, les dénis de Gabrielle; et sa « déploration » pour une enfant défunte.