BANDE ANNONCE

Pinocchio

d’après Carlo Collodi

mise en scène Jérémie Le Louët

Visuel_PINOCCHIO_LES_DRAMATICULES.jpg

RÉSUMÉ

La langue si musicale de Collodi est l’une des plus belles de la littérature italienne fin de siècle : tantôt grandiloquente, tantôt triviale, avec des leitmotivs, des répétitions, des proverbes truqués et de violentes ruptures. On y passe de l’outrance la plus emphatique à la simplicité la plus désarmante, ce qui induit, pour les acteurs, une palette de jeu très large, du sublime au grotesque, du pathétique au terrifiant. La dimension ludique des scènes doit apparaître par un jeu sur le langage et l’utilisation la plus large du champ vocal. Parce que les personnages sont souvent des animaux parlants, des fées ou des ogres, il y a une parole à inventer. Au-delà de l’interprétation, un travail sur l’amplification et la distorsion des voix nous permettra d’élargir ce champ d’exploration.

Dans mon adaptation, je souhaite donner au texte une dimension de « partition verbale », en créant de fulgurantes variations d’intensités – et des coups de théâtre ! Pinocchio est un personnage en mutation. Je voudrais que le spectacle soit à l’image de son héros : mutant.
Extrait de la note d’intention de Jérémie Le Louët