top of page

Cérémonie 2024
Spectacle éligible 

Encore plus, partout, tout le temps   


 

De et Mise en scène Collectif l'Avantage du doute  

encore plus, partout, tout le temps.jpeg

En tournée : 2023 - 2024

  • Le 13 avril 2023 : Théâtre de Rungis 

  • Le 26 avril 2023 : Le Reflet - Vevey 

  • Le 11 mai 2023 : Théâtre de Privas

  • Le 22 septembre 2023 : Grand Sud - Lille 

  • Du 27 septembre au 30 septembre 2023 : Le Quartz - Brest 

  • Le 6 octobre 2023 : La Ferme du buisson - Noisel 

  • Du 7 décembre au 17 décembre 2023 : Théâtre de la Tempête - Paris 

  • Le 16 janvier 2024 : Théâtre - Corbeil Essonnes 

  • Les 30 et 31 janvier 2024 : Malraux - Chambery 

  • Du 6 février au 8 février 2024 : Théâtre Sorano - Toulouse

  • Les 19 et 20 février 2024 : SN61 - Flers 

  • Le 14 mars 2024 : Théâtre du Jura - Delemond 

  • Les 27 et 28 mars 2024 : Théâtre de Lorient 

RÉSUMÉ

 

"Tout le monde regarde Top Chef dans sa chambre et c’est la fin du monde." Une réplique qui donne le ton. Entre la farce et le constat accablé, voici un spectacle qui cultive l’art du décalage. Un spectacle pour rire porté par des acteurs et actrices qui entendent bien dédramatiser par les zygomatiques quelques-uns des sujets les plus anxiogènes du moment, de la crise climatique à la domination du patriarcat. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit des zombies affamés en toge romaine ni que l’on entend vibrer la voix des temps anciens - qui pourrait être celle de William Blake. Avec cette bande, il faut s’attendre à ce que cela dérape sans cesse, comme ce dîner entre amis. Attention aux sujets glissants ! On n’aborde pas à la légère le véganisme, le féminisme ou encore la fonte du permafrost. Une conversation anodine peut mener à une guerre sauvage, notamment entre les sexes. Prononcer le mot "collapsologie" et c’est le chaos, la fin de toute civilisation… Choisir l’outrance plutôt que la bien-pensance, mettre les pieds dans le plat pour frapper les esprits de nos petites ou grandes défaillances. Avec le collectif L’Avantage du doute, il est toujours permis d’en rire. Un théâtre à hauteur d’humains, frondeurs et drolatiques en diable car si le grand effondrement est au bout du chemin, autant y aller gaiement !

bottom of page