top of page

Cérémonie 2024
Spectacle éligible 

Et si c'étaient eux ?


 

De et Mise en scène Christophe Montenez et Jules Sagot

ET SI C'ETAIENT EUX  - AFFICHE_page-0001 (1).jpg

Du 27 septembre au 5 novembre 2023

  • Le mardi à 19h

  • Du mercredi au samedi à 20h30

  • Le dimanche à 15h

RÉSUMÉ

 

Dans le cadre d’un projet gouvernemental de grands pôles gériatriques, trois maisons de retraite d’artistes sont en lice : une seule sera sauvée. 

Aujourd’hui, d’anciens membres de la Comédie-Française – Judith Siquaire, Séraphin Bouderoux, Martin Lallemand ou encore Armand Tresson – relèvent le défi avec plus ou moins d’adhésion. Sous la houlette de l’illustre présentateur Alban Vauqueur, ils enchaîneront diverses épreuves, démontrant leur savoir-faire ou se livrant sur leur métier afin de convaincre le contribuable que ce doit être eux !

Pour leur première mise en scène avec la Troupe, Christophe Montenez et Jules Sagot, cofondateurs du collectif Les Bâtards dorés en 2013, rouvrent un pan de l’histoire de la Comédie-Française : la maison de retraite de Pont-aux-Dames, fondée en 1903 par le sociétaire Coquelin aîné, créateur du rôle de Cyrano et alors président de l’Association des Artistes dramatiques et lyriques.

 « Je veux les voir mes vieux comédiens à cheveux blancs, groupés ensemble dans un asile fleuri, comme les abeilles d’une ruche, avec cette différence que les abeilles travaillent et qu’eux ne feront plus rien », dit-il lors de l’inauguration de l’hospice. Que reste-t-il de cette utopie ? « À travers cette farce pathétique nous parlons de notre rapport ambigu à la vieillesse et à ceux qui l’incarnent, que la société a tendance à ostraciser, tout en souffrant de le faire », déclarent les deux metteurs en scène. La Fin du jour, film de Julien Duvivier avec notamment Louis Jouvet et Michel Simon, inspire quelques-uns des personnages du spectacle, interprétés par des acteurs et actrices loin de l’âge des rôles. Au-delà du travail plastique, corporel et vocal requis, la projection temporelle renvoie à un rituel d’expiation : « Traiter le sujet contraint à se confronter à sa propre finitude. La regarder un peu, en rire et s’en émouvoir, et retrouver le courage, n’est-ce pas le propre de la comédie dramatique ? »

bottom of page