top of page

Cérémonie 2024
Spectacle éligible 

L'Avare 


 

De la Cité Théâtre 

D'après L'Avare de Molière 

Mise en scène Olivier Lopez 

l'avare .jpeg

En tournée : 2023 - 2024

 

  • Du 5 au 7 avril 2023 : Comédie de Picardie - Scène conventionnée Amiens 

  • Du 11 au 14 avril 2023 : Studio 24 - Caen 

  • Le 27 avril 2023 : Les 3T - Scène conventionnée de Châtellerault 

  • Le 5 mai 2023 : La Manekine - Scène intermédiaire des Hauts de France 

  • Le 11 mai 2023 : Théâtre d'Abbeville

  • Du 26 octobre au 12 novembre 2023 : Théâtre de l’Épée de Bois - Vincennes 

  • 17 novembre 2023 : la Halle ô Grains - Bayeux 

  • Le 21 novembre 2023 : Théâtre Roger-Ferdinand - Saint Lô

  • Le 26 novembre 2023 : Théâtre de la Garenne Colombes 

  • Le 29 et 30 novembre 2023 : Kinneksbond - Luxembourg 

  • Les 13 et 14 décembre 2023 : Théâtre de l’Hôtel de Ville, le Volcan - Scène Nationale du Havre 

  • Le 19 décembre 2023 : la Maison de la Culture de Nevers 

  • Le 16 février 2024 : Carré / Scène nationale de Chateau-Gontier sur Mayenne 

  • Le 19 mars 2024 : Théâtre Paul Éluard 

RÉSUMÉ

 

Dans cette comédie, Harpagon impose à ses enfants et ses servant·e·s une austérité qui tourne au cauchemar. Il brime sa maison, rechigne sur chaque dépense jusqu’à plonger chacun·e dans un profond désarroi. Son avarice semble sans limite : il prive ses enfants des ressources indispensables à leur épanouissement, le cuisinier des moyens nécessaires pour nourrir la maison, les servant·e·s de leurs étrennes et les chevaux de leur foin…

Harpagon redoute ce que chacun·e peut lui coûter. Il cherche à marier sa fille sans devoir en payer la dot, s’adjoint les services d’une entremetteuse et d’un commissaire sans vouloir en payer les honoraires… Il lui est impossible de donner de l’argent sans avoir le sentiment qu’il se saigne, qu’il se vide de l’essentiel. Il veille sur ses économies comme sur sa vie, jour et nuit, redoutant que le moindre bruit annonce l’arrivée d’un voleur, suspectant son entourage jusqu’à ses propres enfants.

Il enterre et déterre mille fois par jour une cassette remplie d’écus, objet transitionnel, tentative désespérée de conjurer la mort. Persuadé que son or est un refuge au monde des vivants, il thésaurise. Harpagon est avare, certes, mais c’est pour lui une question de survie.

bottom of page