top of page

Cérémonie 2024
Spectacle éligible 

L'enfant de verre  


 

De Léonore Confino et Géraldine Martineau 

Mise en scène Alain Batis 

Capture d’écran 2024-02-07 à 15.42.18.png

En tournée : 2023 - 2024

 

  • Le 17 novembre 2023 : Théâtre Antoine Watteau Scène conventionnée de Nogent-sur-Marne (94)

  • Du 6 décembre au 23 décembre 2023 : Théâtre de L’Epée de Bois – Cartoucherie Paris (75)

  • Le 9 janvier 2024 : Maison des Arts du Léman de Thonon Les Bains (74)

  • Le 26 janvier 2024 : Théâtre de Saint-Maur (94)

  • Le 2 février 2024 : L’Espace 110 Centre culturel d’Illzach (68)

  • Le 6 février 2024 : Théâtre des 2 Rives de Charenton (94)

  • Le 14 février 2024 : Théâtre Jacques Brel de Talange (57)

  • Le 5 Mars 2024 : Centre des Bords de Marne du Perreux-sur-Marne (94)

  • Le 8 mars : Théâtre de Suresnes Jean Vilar (92)

  • Les 14 et 15 mars 2024 : L' Espace Bernard-Marie Koltès Scène conventionnée de Metz (57)

RÉSUMÉ

 

Quelque part dans les mers du Nord, perché sur une falaise, le royaume de verre de la famille Kilvik donne l’illusion d’un diamant parfait. À l’intérieur, tout, absolument tout est en verre : la vaisselle, les tables, les murs, et une délicate mésange, dont les filles héritent par tradition le jour de leurs 15 ans. Ce soir, Liv reçoit l’oiseau des mains de sa grande sœur. Mais au petit matin, la mésange s’est brisée dans sa paume. « L’accident » inaugure le début d’un bouleversement familial... comment trouver le courage de dire ?
Faut-il percer la cloche de silence au point de fracturer tout l’édifice ?


Alain Batis, Léonore Confino et Géraldine Martineau nous plongent dans une fable lumineuse, aux confins du fantastique. L’enfant de verre puise son inspiration dans un sujet qui nous concerne tous : la famille, ses secrets et ses non-dits.


Un plateau de sable blanc. Sept miroirs verticaux sans teint occultent, dédoublent, révèlent... Des costumes s’effeuillent comme des couches successives de la vie. Un univers musical contrasté mêle percussions, piano et instruments électroniques.

 

Portée par sept comédien.n.e.s, la pièce tisse une partition théâtrale, visuelle, chorégraphique et
convoque une parole profondément libératrice.

bottom of page