top of page

Cérémonie 2024
Spectacle éligible 

Les méritants  


 

De  et Mise en scène Julien Guyomard 

Copie de CORPORATIVE LE PETIT PRINCE  (4).png

En tournée : 2023 - 2024

 

  • Du 22 septembre au 22 octobre 2023 : Théâtre de La Tempête - Paris 

  • Le 30 novembre 2023 : Théâtre Roger Barat - Herblay-sur-Scène

  • Le 7 décembre 2023 : EMC91 - Saint-Michel-sur-Orge

  • Le 15 mars 2024 : Centre Culturel Picasso - Montigny-les-Cormeilles

RÉSUMÉ

 

Les Méritants est une comédie post-apocalypse zombi. On y découvre les quelques humains survivants qui se sont retranchés et tentent de s’organiser pour refaire société avec leurs faibles moyens. Bien vite, les zombis frappent à la porte de l’abris mais se révèlent être bien loin de l'image que l'on a d'eux. Ils sont serviables et prêt à travailler pour le bien commun. Il va alors falloir que les survivants composent avec ces "sous-vivants" et inventent un nouvel ordre social. Une notion pour faire le tri : le mérite. Les Méritants questionne les rouages de la méritocratie. Une idéologie où le mérite individuel, l'ascenseur social et l'égalité des chances justifient à eux seuls la hiérarchisation sociale. La figure du zombi nous sert à construire une altérité «naturelle», charriant avec elle l’imagerie populaire que nous connaissons tout en créant une représentation symbolique de tous perdants de la mobilité sociale. Les humains, eux, sont les survivants de l’apocalypse. Ils sont chanceux. Ce sont les «bien-nés» de nos sociétés. Enfin, il y a Clairvius. Un zombi qui va, complètement par hasard, se retrouver catapulté en position de dominant. Permettant par la même occasion aux humains de justifier les inégalités par ce parcours social «exemplaire» et de construire tout un arsenal discursif et rhétorique que l’on reconnaitra bien vite. Clairvius ne devra plus sa position à un coup du sort mais à ses efforts. La mobilité sociale, qu’il incarne, ne sera plus le fruit d’un quiproquo mais la démonstration que l’ascenseur social fonctionne. Il incarnera la figure du transfuge de classe. L’exception qui confirme la règle. Car si un zombi réussit qu’est-ce qui empêche les autres d’y arriver ? Se construira peu à peu une mécanique de domination insidieuse où l’imaginaire, la grille de lecture productiviste, l’idéal social créé par les humains seront aussi adoptés.

bottom of page