Invitations pour les membres de l'Académie

Royan,

la Professeure de français

de Marie Ndiaye

avec Nicole Garcia

mise en scène Frédéric Bélier Garcia

TDV_100x150_ROYAN-VIGNETTE.jpg

Une Invitation et une détaxe par carte Molière sur l’ensemble des représentations jusqu’au 3 février.

Dans la limite des places disponibles.

Réservation  : invitations@theatredelaville.com ou par téléphone à Valérie Dardenne au 06 18 30 62 09

RÉSUMÉ

«  C’est une belle fin d’après-midi, un après-midi de printemps à Royan, et une femme rentre chez elle dans la lumière dorée du boulevard. Elle arrive du lycée où elle enseigne le français.

Elle commence à monter l’escalier pour rejoindre son appartement quand elle s’arrête soudain : elle a entendu, perçu plutôt, les signes infimes de la présence d’un couple sur son palier, un étage plus haut. 

Le monologue de cette femme se déroule. Elle s’adresse aux deux êtres qui sont là-haut, un homme et une femme : ils sont les parents d’une de ses élèves, Daniella, qui s’est jetée par la fenêtre un mois auparavant, qui en est morte. Les parents veulent désespérément une explication, des raisons, un sens au suicide de leur fille. Elle, la professeure, estime qu’elle n’a rien à leur dire.

Néanmoins elle leur parle de Daniella telle qu’elle l’a connue et beaucoup aimée et, plus encore, d’elle-même, née et élevée à Oran. Elle raconte ou, plutôt, tente de reconstituer ce qui l’a conduite d’Oran à Royan et pourquoi elle refuse d’endosser la moindre responsabilité dans la mort de Daniella même si, d’une certaine façon, elle s’est toujours vue, reconnue en cette élève. Ce faisant, presque à son corps défendant, c’est une Déploration de Daniella qu’elle invente, une sorte de prière profane pour que cette jeune fille, où qu’elle soit, trouve enfin la paix. » Marie NDiaye

 

PRESSE :

LePoint.fr :  Nicole Garcia incarne un texte « hautement puissant qui peut être dangereux à traverser »

LeParisien.fr : De sa voix chaude et rugueuse, pressée, la comédienne porte la langue fulgurante de Marie NDiaye.

LeMonde.fr : Une écriture taillée dans un diamant fauve, qui soulève plus de mystères qu’il n’en résout. C’est un cadeau pour Nicole Garcia.

Théâtre de la Ville

2 Place du Châtelet

75004 Paris