Invitations pour les membres de l'Académie

Tropique de la violence

 

de Nathacha Appanah

 

mise en scène Alexandre Zeff

TROPIQUE DE LA VIOLENCE -  DOSSIER DE PRESSE - SAISON 22_23_pages-to-jpg-0001.jpg

Du 14 au 30 septembre 2022, une invitation par carte Molières et une détaxe de 10€ pour les accompagnants. 

Du lundi au vendredi à 20h et les samedis à 18h

Dans la limite des places disponibles.

Réservation :  contact.lacamaraoscura@yahoo.fr ou au : 06 50 22 55 38

RÉSUMÉ

À travers cette adaptation du roman bouleversant de Nathacha Appanah, couronné par 15 prix littéraires, Alexandre Zeff imagine une polyphonie au croisement du thriller cinématographique et de la tragédie documentaire, le portrait tendre et cruel d’une île qui concentre à elle seule tous les maux de notre société.

 

Nathacha Appanah nous plonge dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même au cœur du plus grand bidonville de France, sur l’île de Mayotte. 

Tout juste nourrisson, Moïse arrive en kwassa (petite barque) sur l’île de Mayotte avec sa mère, comme des milliers de migrants qui tentent la traversée depuis les îles des Comores. 

Cette très jeune mère va donner Moïse à une infirmière, Marie. Venue de métropole, Marie souffre de sa stérilité et accepte avec joie d’élever cet enfant jusqu’à ce qu’elle meurt subitement d’un accident cérébral. Moïse a alors 15 ans. Livré à lui-même, il rejoint le bidonville surnommé Gaza, où vivent plus de trois mille mineurs isolés. Il rencontre celui qui s’est proclamé le roi de Gaza, Bruce, qui, après l’avoir pris sous son aile, va le contraindre à un combat à mort. Stéphane, humanitaire, et Olivier, policier, vont nous accompagner tout au long du récit et tenter de gérer une situation insoutenable.

 

 

« Tropique de la violence, formidablement mis en scène par Alexandre Zeff » - Le Point


« Une plongée à couteaux tirés dans la mécanique de la violence sociale, portée haut et fort par les acteur·trices et la batteuse Yuko Oshima » - Les Inrocks

 

« Avec une troupe de comédiens tous excellents ! » - L'Humanité


« Alexandre Zeff imagine une polyphonie au croisement du thriller cinématographique et de la tragédie documentaire, où les acteurs font corps avec une matière audiovisuelle plastique, mouvante. C'est le portrait tendre et cruel d’une île qui concentre à elle seule tous les maux de notre société… » - France Culture

 

« Alexandre Zeff s’empare avec une incroyable énergie du roman éponyme de Nathacha Appanah, […] dans une inventive scénographie où la beauté de la langue de la romancière mauricienne éclate dans toute sa sombre et puissante poésie. » - La Croix

 

« La pièce d'Alexandre Zeff sublime cette violence insupportable mais pourtant ignorée qui malmène une jeunesse perdue au cœur de Kaweni, ce Gaza français sur l’île de Mayotte » 

- Toute la Culture

Théâtre 13 / Bibliothèque

30 rue du Chevaleret

75013 Paris