Les Molières 1987

Quand tout a commencé

32 ans se sont déjà écoulés depuis la toute première Cérémonie des Molières, en 1987. 

Depuis sa création par Georges Cravenne, le théâtre français est mis à l'honneur chaque année lors de la Cérémonie des Molières, qui récompense les artistes et spectacles les plus remarquables de la saison. Cette Cérémonie est souvent citée comme étant l’équivalent des Tony Awards du théâtre américain à Broadway, et les Laurence Olivier Awards du théâtre britannique.

Le père des Molières, George Cravenne, est également le fondateur des "César" du cinéma français.

 

Rappelons-nous comment tout cela a commencé ...

 

Suite au travail acharné des membres du Conseil d'Administration de l'APAT (Association Professionnelle et Artistique du Théâtre, renommée les Molières depuis), la première édition des Molières voit le jour le 23 mai 1987, au théâtre du Châtelet à Paris. Elle est présidée par l'acteur François Perier, face à un public prestigieux, parmi lequel on pouvait compter le Ministre de la Culture de l'époque, François Léotard.

Pour la première fois, les passionnés, professionnels comme amateurs, célèbrent ensemble le théâtre sous toutes ses formes lors d'une Cérémonie émouvante, orchestrée par l'animateur de télévision et de radio Michel Drucker et diffusée sur Antenne 2. Au cours de la soirée, quinze Molières ont été décernés. L’actrice Sabine Azéma a remis celui de la meilleure comédienne à Suzanne Flon dans Léopold le bien aimé, et, pour l’ensemble de sa carrière, Elvire Popesco reçoit le Molière d’Honneur.

 

L'année 1987 est particulièrement symbolique pour le théâtre français, car c'est l'année où le grand Louis Jouvet aurait eu cent ans !    

MOLIÈRE DU COMÉDIEN

Philippe Clévenot remporte ce Molière pour Elvire Jouvet 40 dans une conception et mise en scène de Brigitte Jaques.

 

MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE

Suzanne Flon dans Léopold le bien aimé. Elle recevra une deuxième récompense en 1995 pour La Chambres d’amis.

MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SECOND RÔLE

Pierre Arditi dans La Répétition ou L’amour puni de Jean Anouilh.

MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SECOND RÔLE 

Sabine Haudepin dans Kean d'Alexandre Dumas, adaptation Jean-Paul Sartre, mise en scène Robert Hossein (au Théâtre Marigny).

MOLIÈRE DE L’AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT

Yasmina Reza pour Conversations après un enterrement.

MOLIÈRE DE L’ADAPTATEUR

Jean-Loup Dabadie pour Deux sur la balançoire.

MOLIÈRE DU DÉCORATEUR/SCÉNOGRAPHE 

Yannis Kokkos pour L’Echange. Le même soir, Yannis Kokkos reçoit le Molière du créateur costumes pour Madame de Sade.

MOLIÈRE DU THÉÂTRE MUSICAL 

Cabaret mise en scène Jérôme Savary, au Théâtre Mogador.

MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE

 

Jean-Pierre Vincent pour La Folle journée ou Le mariage de Figaro.

MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION THÉÂTRALE MASCULINE

Philippe Caubère dans Ariane ou l’âge d’or .

MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION THÉÂTRALE FÉMININE

Ute Lemper, dans Cabaret.

MOLIÈRE DU THÉÂTRE PRIVÉ

Ariane ou l’âge d’or mis en scène par Philippe Caubère.

MOLIÈRE DU THÉÂTRE PUBLIC

La Folle journée ou Le mariage de Figaro mis en scène par Jean-Pierre Vincent

Suivez-nous

CONTACTEZ-NOUS

01 47 23 72 33

(du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h)

admin@lesmolieres.com

33, rue du Faubourg Saint-Martin - 75010 Paris

© 2023 Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site avec Wix.com

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter